Un bilan graphomoteur est avant tout indispensable pour mettre en évidence les difficultés rencontrées par l'enfant ainsi que ses points forts. 

L'analyse des résultats et du contexte permet de mettre en évidence le type de dysgraphie s'il y a lieu et de déterminer le plan de rééducation à mettre en place.

Chaque séance dure 45 minutes et a lieu idéalement chaque semaine afin d'automatiser les gestes efficacement. On commence par des exercices de relaxation, puis on travaille la motricité fine, le graphisme, la posture, la tenue du stylo, la fluidité du geste toujours sous forme ludique et en variant les supports.

L'enfant doit vraiment s'investir et être volontaire dans cette démarche, c'est une condition indispensable au bon déroulement des séances et à l'obtention de résultats durables. De cette motivation et des problématiques à régler dépendront également le nombre de séances.

 

A noter que la sécurité sociale ne prend pas en charge les séances, néanmoins certaines mutuelles peuvent vous en rembourser une partie, comme c'est le cas pour les ostéopathes. 

© 2019 by ma jolie écriture. Créé par Marine Mogenot avec Wix.com

  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône